Projet Souffle

Projet Souffle

 
Attirée par la trace fortuite de la respiration, je travaille sur le souffle depuis 2011. Pour saisir son état insubstantiel, j'explore son mouvement évanescent en vidéo et sa texture nuageuse en photographie, de la fenêtre de l'atelier à la baie vitrée des lieux publiques, de la recherche d'une visibilité incertaine du souffle à la composition qui articule la source de la lumière ambiante. Ces traces du souffle sont réellement réalisées par la respiration grâce à une vitre transparente trouvée sur le lieu. Il est important pour moi de travailler avec une trace physique et de sentir sa vivacité. L'exploration du souffle repose essentiellement sur quatre grands axes:
  • Observé avec éloignement en cherchant un dialogue entre le souffle, la lumière et son environnement.
  • Amplifié la forme du souffle en rapport avec le corps par la mise en espace sonore et avec projection.
  • Examiné avec rapprochement en me questionnant : qu'est-ce que l'on pourrait voir si on est dans un souffle?
  • Soufflé sur les objets quotidiens pour trouver un son intime au rythme du corps, notamment de la respiration.

Par la photographie en série, je cherche à approfondir l'observation du souffle dans les conditions changeantes. Au travers des installations audio-visuelles, ces traces éphémères sont disséminées et mises en espace pour inviter le spectateur à y entrer afin qu'il puisse l'observer sous divers angles et trouver un souffle qui pourrait être le sien.

Ce qui m'intéresse dans ce projet, c'est la mise en relation du corps et de son environnement par la légèreté du souffle. Le sens du souffle a été élargi. L'évanescence de la matière vivante me paraît particulièrement fascinante.